Avant / Après

Suite à quelques questions concernant mes techniques de prise de vue et de post production, je me décide à partager avec vous par le biais de quelques articles en commençant par un Avant / Après sur les dernières photos d’orchidées que j’ai prises.

Je ne me cache pas de retoucher mes photos, c’est de toute façon un passage obligé quand on shoote en Raw et ça n’aurait pas de sens de proposer des photos brutes de capteur. Après, je ne suis pas du genre à passer 3h sur une photo et si je trouve celle-ci médiocre après la prise de vue, je ne vais même pas essayer de l’arranger.

Passons aux exemples (l’ordre de lecture est: à gauche ou en haut = avant et à droite ou en bas = après)1Sur celle-ci, j’ai réajusté les contrastes (ils sont toujours trop faibles à la sortie du boitier), ajusté la luminosité pour faire apparaître plus de lumière en haut à droite et effacé quelques brindilles (notamment une qui gênait la vision en bas à droite). Ce dernier point m’a évité de devoir couper une orchidée pour qu’elle ne gène pas ma photo 🙂 C’est quand même mieux d’utiliser le PT pour ça!

2La retouche a consisté à augmenter les contrastes, essentiellement sur le fond. J’ai pas mal poussé sur celle là et au final, je ne l’ai pas sélectionnée, ça ne correspond pas forcément avec ce que j’ai envie de montrer, mais c’était une bonne illustration pour cet avant / après.

3De nouveau les contrastes et l’élimination des brindilles disgracieuses au bas de la photo. Pour les contrastes, j’ai fait par zones, en ajoutant plus de contrastes à l’orchidée qu’au fond pour bien la faire ressortir

4Ici, en plus du contraste, j’ai augmenté un peu (mais vraiment pas beaucoup) la saturation. J’ai encore ajusté le premier plan pour faire disparaître ces points un peu bleu et j’ai augmenté la netteté (ce que je fais toujours pour les photos postées sur internet)

5Contrastes, netteté, et j’ai fait un traitement différencié de la luminosité pour la fleur et le fond (j’ai augmenté la luminosité de la fleur qui était en contre jour et diminué la luminosité dans les tâches de lumière pour récupérer les détails)

6J’ai fait sensiblement la même chose que sur la photo précédente, le défi étant de récupérer le plus de détail pour les zone les plus lumineuses.

Voilà pour ces avant / après. Si je récapitulais les étapes de mon traitement (même si ça dépend beaucoup de la photo):

  • J’ajuste les contrastes
  • J’ajuste les luminosités par zones (j’utilise les calques dans Gimp pour ça)
  • J’efface quelques éléments si nécessaire (brindilles, toiles d’araignées, ou tâches sur le capteur)
  • J’augmente la netteté (uniquement sur le sujet)

Après, il m’arrive de faire d’autres traitements (saturation, modification des couleurs, etc…) mais ça reste beaucoup plus marginal.

J’espère que ça vous a plu, si vous voulez plus d’explication sur telle ou telle manipulation, je serais ravi de vous éclairer!

 

19 Replies to “Avant / Après”

  1. J’avoue ne pas être une passionnée du post traitement, et de toutes manières, je choisis je JPEG question format.
    Je suis beaucoup plus intéressée, comme c’était le cas en argentique, d’obtenir mes résultats aux réglages en prise de vue.
    Je ne passe par les logiciels externes que pour le recadrage éventuel.
    Une très belle série d’Orchidées sauvages.
    Bonne journée

    1. Merci pour ta réponse! Je passe aussi beaucoup de temps à étudier ce que je veux faire avant de prendre la photo, mais parfois un peu de Post traitement aide à obtenir la vision qu’on avait du sujet

  2. Je ne suis pas un fou du post-traitement, ce qui m’intéresse c’est que tu nous montres au final : de très belles orchidées !

    1. Je suis également surtout intéressé par le résultat final, c’est pour ça que si le Post traitement me permet de l’obtenir, je ne vais pas me géner.
      Merci!

  3. c’est très intéressant.. je n’ai que photo filtre.. je ne traite pas juste un peu la netteté pour le blog car ça dénature un peu la photo sur ekla et un peu de contraste, de rares fois je gomme des éléments. je suis une paresseuse.. J’adore les 2 un peu surexposées..Elles sont splendides… parfois j’ai envie de faire un stage photoshop pour me dégourdir un peu les neurones.. ça ne me dérange pas les traitements sur les photos. Tout dépend le sens qu’on veut leur donner ; parfois cela devient des images parfois superbes aussi même si elles sont loin de l’esprit nature..
    j’adore aussi la presque timidité de la première de la deuxième série..
    bravo et bonne soirée..

    1. Merci…pour moi le post traitement est génant si on veut faire de la photo naturaliste, mais je suis plutôt dans une démarche de type « artistique » (avec des guillements :)) et du coup, je n’ai pas comme crédo de montrer à tout prix la réalité. Je ne triche pas en ajoutant des éléments, ou en contraignant mes sujets (comme apparemment ça se fait pas mal), alors si je peux juste modifier quelques aspects en post traitement, je le fait!

  4. Une photo ne devient vraiment photo qu’aprés traitement (ex l’argentique et ses bains d’acide !!!) et surtout en raw .Mais sur l’avant derniére la pyramidale était presque mieux avant traitement ,plus de douceur .Mais il y a une chose que je ne sais faire c’est utiliser les calques . Tes explications sont honetes et précises et elles ne dénaturent pas les photos . Merci .michel

    1. Merci! Pour la pyramidal, je comprend, après tout est très subjectif et c’est justement pour exprimer ma subjectivité que j’utilise le Post traitement.
      Pour les calques, c’est très simple et assez puissant…à l’occasion, je ferais un petit article

  5. toujours intéressant de voir l’avant-l’après… je prends toujours mes photos en raw, je fais peu de traitement mais parfois cela demande du traitement, si sous-exposé par exemple, en ayant changé d’apn, je suis beaucoup mieux question netteté et couleur avec le nouveau alors c’est très peu de traitement, parfois ajuster le « trop de rouge » sur l’ensemble.

    1. Merci pour ton retour, c’est vrai que le niveau de traitement dépend de chacun. En raw, tu es obligée de passer par là, ne serait ce que pour révéler la photo

  6. Merci pour ces informations. Je n’ai pas le temps de retraiter les images, je sais que j’ai tort, surtout quand je vois les nettes améliorations qu’on peut apporter! Je serai peut être un jour moins paresseuse!

    1. Je ne sais pas si c’est un tort, une autre façon de travailler c’est sûr! Mais parfois, ça me pèse de shooter en raw dans le sens où je mets parfois du temps entre la prise de vue et la publication…j’ai encore des photos d’Avril que je souhaiterais montrer sur ce blog qui sont en raw!

  7. C’est très honnête de ta part ce post et c’est très bien fait. On voit bien que les photos présentées sont peu retouchées et de toute façon, qualitatives et expressives.Cela ne fait que renforcer ce que l’on peut penser de travail, cad que du bien.Je shoote en raw également et le passage par photoshop ou équivalent est incontournable. C’est une contrainte mais cela joue, dans mon cas, un rôle de réassurance car je sais qu’avec le raw, je peux « rattraper » ma photo si besoin est. À moins d’être un pro, une photo trop retouchée, se voit assez rapidement. Merci pour ces infos 🙂

    1. Merci beaucoup!
      Il faut savoir trouver la limite entre une photo retouchée et une photo trop retouchée…après le reste, c’est juste une libre interprétation d’une image!

  8. Marrant les photos 1 et 2 je les préfère avant traitement, le rendu est plus doux. Pour la 5ème, je préfère le fond original avec le contraste de la fleur sur la deuxième. En tous cas c’est très appréciable cet article. Personnellement l’important pour moi est le résultat obtenu et je sais très bien que l’on passe tous par le post-traitement, quoi que certains en disent.
    Pour les calques j’avoue que je ne sais pas m’en servir. :-))

    Bonne journée.

  9. Bonjour
    je suis d’accord avec toi, le passage en passage en post traitement est devenu incontournable. le tout étant d’etre et de rester modéré sur les curseurs. un point commun : nous aimons les orchis et ophrys !!!!
    bonne journée, maurice

    1. Merci pour ton avis auquel j’adhère complètement!
      Pour les orchidées, c’est une passion récente, mais je sens qu’elle va être vraiment addictive celle là 🙂

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !