Un printemps chargé

De retour sur ce site que j’avais un peu délaissé. Non pas par manque d’envie, mais je me suis fait voler mon matériel photo au mois d’Avril et ça a un peu nuit à ma motivation.

Cet épisode est maintenant derrière moi, il a fallu se réhabituer à un nouvel objectif et faire le deuil de la saison des orchidées qui battait son plein alors que j’étais sans appareil, mais on ne peut pas dire que les opportunités manquent en ce moment.

Un petit florilège du début du printemps (ancien matériel) avec de belles anémones croisées en forêt:

1

Avec un intrus sur celle-ci…saurez-vous le trouver ??

2

J’ai également trouvé des anémones jaunes pour la première fois, très jolies et sympas à photographier:

3
4

Autre découverte en forêt cette petite scille fausse jacinthe, et j’ai soigneusement noté où pour pouvoir y retourner l’année prochaine en pleine floraison

5

Par la suite, les insectes ont commencé à faire peu à peu leur apparition. Le premier sujet phare de ma saison macro est l’ascalaphe. J’aime beaucoup la bouille de cette sorte de libellule avec ses grandes antennes et sa tête poilue:

6

C’est très graphique avec les lueurs matinales ou crépusculaires:

7
8
9

Celui-ci semble tenir sa faux, telle une représentation de la mort:

10

Alors que celui-là préfère lire dans sa boule de cristal:

11
12

Et quand on a de la chance, on croise un ascalaphe sur une petite orchidée punaise:

13

Sinon cette saison correspond aussi au stade adulte de l’empuse. On la rencontre très peu de temps à cet état, donc il faut en profiter. Cette année, j’ai pu assister à une émergence. Je n’ai pas de photo de ce moment, mais le lendemain, l’empuse était toujours à côté de sa mue! Dans deux ambiances lumineuses différentes:

14
15

Il s’agit ici d’une femelle, mais j’ai eu la chance de trouver un mâle aussi (reconnaissable à ses antennes):

16

D’une superbe couleur violette, devant le coucher de soleil:

17
18

Pour finir, je ne résiste pas au plaisir de photographier les coquelicots qui fleurissent un peu partout:

19
20

Voilà, pour le moment, je n’ai pas trop photographié de papillons, c’est la raison pour laquelle ils sont absents de cet article, mais normalement, les demi-deuil devraient bientôt montrer le bout de leurs ailes

A bientôt et bonnes photos à tous!

21

Mes délaissés de la macro

Depuis que je fais de la macro, j’ai des sujets favoris: mantes religieuses en empuses, libellules et 

ascalaphes, demi deuil et argus, orchidées et fritillaires…

Et à force de vadrouiller, j’ai trouvé plein d’endroits où je peux les croiser. La conséquence directe est que je prends (à tort) de moins en moins de photos des espèces plus communes!

Continue Reading