Fougère d’hiver

J’aime beaucoup les fougères, en tant que plantes, mais également en tant que sujets photographiques. J’aime leur aspect graphique, la diversité de leurs formes et leurs couleurs

IMGP7586-6

Cependant, j’ai plutôt tendance à photographier les jeunes frondes au printemps, encore enroulées sur elles mêmes et d’un beau vert chlorophylle.

IMGP7599-12Mais cette année, ce sont leurs belles couleurs orangées de fin de saison que j’ai choisi de mettre en avant.

Pour cette série, j’ai essayé de jouer avec le premier plan pour créer des ambiances particulières, d’où ces motifs dans les parties lumineuses. En tout cas, je vous invite à vous rendre en forêt pour profiter de ce spectacle !

IMGP7572-2 Sky Fern Strange fern Black Fern Coloured Fern All Black Dark shadows Brothers Fern twins

Pourquoi utiliser un diffuseur en macro?

Euh, oui, pourquoi?

Je ne suis peut être pas le mieux placé pour écrire cet article vu que ma première utilisation d’un diffuseur remonte à la semaine dernière, mais j’ai été tellement bluffé par le résultat que je souhaitais le partager avec vous…

Le contexte:

Comme chacun le sait, les meilleures heures pour la photo sont le matin au lever du soleil et le soir vers le coucher…mais bon, avouons le, ce n’est pas forcément le moment le plus pratique pour quitter sa famille et partir en vadrouille.

Du coup, je me retrouve souvent à faire de la macro en journée avec des ombres dures, de forts contrastes et tutti quanti en cas de soleil

L’idée:

La semaine dernière donc, me voilà prêt à partir pour une séance en pleinpleine journée ensoleillée…et juste avant de franchir la porte, je me souviens de ce parapluie diffuseur que j’avais acheté pour faire des portraits et que je n’ai que très rarement utilisé…

Pourquoi pas essayer de l’utiliser en macro? Les sujets étant petit, il pourrait parfaitement diffuser la lumière sur l’ensemble de la scène!

Il s’agit de ce genre de parapluie

La mise en place:

Bon, là pas grand chose à dire…pour les sujets au sol, je le plante à terre et pour les autres, j’utilise une pince

 

IMGP7211-2

Inutile de dire que cette installation se fait pour des sujets qui ne se déplacent pas beaucoup ou sont statiques…inutile de l’essayer sur des papillons ou libellules!

Les tests:

J’ai fait quelques photos avec/sans qui ont bénéficiées ici du même développement Raw (cliquer sur les photos pour les voir en plus grand, c’est plus parlant):

IMGP7213-3IMGP7214-4
IMGP7227-5IMGP7228-6
IMGP7279-7IMGP7280-8
IMGP7295-9IMGP7296-10

Les effets:

Il y’a plusieurs avantages à avoir une lumière diffuse qui sont visibles sur les photos d’exemple:

  • Des ombres moins marquées (lignes 2 et 4 notamment)
  • Une lumière moins dure, moins marquée (moins de risques de surexposition comme sur les lignes 2, 3 et 4)
  • Des couleurs plus vives (très visible sur la première)

Par contre, on perd un peu de lumière sur la scène, ce qui peut être gênant en cas de basses lumières.

Quelques conseils:

En me basant sur ma très courte expérience de la pratique, voilà 2-3 points que j’ai pu remarquer:

  • Il est plus intéressant de mettre la lumière diffuse sur le sujet et de laisser la lumière telle qu’elle en arrière plan…les fonds ressortent mieux et sont souvent très intéressants de la sorte
  • L’installation marche plutôt bien quand le soleil est au 3/4 face, ne serait ce que pour avoir l’ombre au bon endroit mais aussi pour une meilleure diffusion de la lumière et pour ne pas avoir le parapluie dans le champ

A vous d’essayer maintenant!

Le coprin pie

Aujourd’hui, je voulais vous présenter un champignon reconnaissable entre autres à ses couleurs noires et blanches, le coprin pie.

Il peut vivre seul ou en groupe, dans les clairières des forêts et lorsqu’il vieillit, il produit un liquide noirâtre semblable à de l’encre de chine (attention donc au pantalon si vous vous accroupissez pour les prendre en photo!)

J’en ai pour ma part croisé des concentrations assez importantes dans le parc de La ramée:

Dans la clairière Je veille sur toi sous les projecteurs Copains coprin devant le spot La fonky family soucoupe volante matin doré

Quel sujet en Macro pour le mois de Novembre ?

Les premiers frimas sont là et souvent, pour le photographe macro c’est le moment de ranger le matériel…fini les papillons par dizaines, les libellules et autres insectes qui pullulent…

Mais on peut tout de même continuer à faire de la macro! Il faut juste changer de sujet.
Je pense mettre en place cette rubrique mensuelle listant les sujets qu’on peut photographier dans le mois….à mettre à jour tous les ans, ou avec votre apport!

Les couleurs de l’automne:

IMGP6953-finalBien que les couleurs soient souvent plus éclatantes en Octobre, photographier des feuilles, des fruits d’Automne (glands, marrons, houx, etc…) reste largement possible au mois de Novembre! J’en veux pour preuve les superbes photos de Philippe Sainte-Laudy sur son site Nature Photographie

En plus, les feuillages colorés font de très beaux arrière plans pour vos autres sujets.

Les Champignons:

IMGP6942-final_169

Les stars de l’automne, faciles à trouver en forêt, et faciles à photographier pour peu qu’on accepte de se mettre à plat ventre par terre 🙂 Au passage, une jolie feuille jaune permet d’ajouter un peu de fantaisie à l’arrière plan.

Les Lichens:

IMGP6840_169

Je reconnais que le sujet est moins vendeur, mais j’adore les formes que prennent ces lichens sur les branches de bois mort…cependant, leur déploiement anarchique les rendent souvent difficiles à cadrer de manière intéressante.

Une ESPÈCE, Le fusain:

IMGP6852_169

Non je ne parle pas du crayon, mais de cet arbre et de ses jolis fruits roses qui s’ouvrent pour laisser apparaître des graines oranges en Automne. Une espèce mise en valeur par la saison!

 

Voilà, ce sont au moins 4 pistes pour s’amuser un peu pendant le mois de Novembre…et vous, que photographiez vous quand arrive la fin de l’Automne?

Mystérieuse empuse

Et dire qu’il y’a à peine 2 ans, je ne connaissais même pas l’existence de cette petite bestiole qui est devenue mon sujet macro favori en cet été 2014!

Il faut dire que si elle reste immobile, l’empuse est quasiment indétectable tellement son camouflage est parfait. Avec son air de Martien, elle semble sortir d’un livre de science fiction.

J’attends cet hiver pour confirmer ça, mais son cycle de vie s’étale sur 2 ans, les petites empuses passant l’hiver avant de devenir adultes, ce qui en ferait un bon sujet macro pour les mois d’hiver.

IMGP6139-final IMGP6090_final IMGP5898-final empuse 3 empuse 2 empuse 1 empuse 4

Champi Time

Un peu de pluie, pas mal de soleil et voilà que nos balades en forêt se transforment en chasse aux champignons!

Il ne s’agissait pas pour moi de les manger, mais bien de les photographier…d’autant plus que je serais bien incapable d’identifier ces différentes espèces!

Champignon5 Champignon6  Champignon2 Champignon4 Champignon3 Champignon1 Champitime

 

Bienvenue sur mon nouveau Blog

fritillaire

Bienvenue sur mon nouveau blog !

Je suis heureux de vous présenter ce nouveau blog que je souhaite consacré à la photo au sens large. Il sera question de macro (évidemment pour ceux qui me suivent), mais aussi de photo de paysages, de poses longues…

J’espère partager quelques tutoriels, des découvertes, des coups de coeur, des coups de gueule…

J’ai besoin de vous pour le faire vivre et je vous invite à me laisser vos commentaires, vos questions, vos remarques afin de faire évoluer ce blog dans la bonne direction

En attendant, bonne lecture !!!