C’est l’histoire d’une photo…de perce neige

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous raconter l’envers du décor, comment la photo du jour est devenue ce qu’elle est. Et même si on parle d’une photo de perce neige, tout commence par un diablotin 🙂

1

Vous connaissez mon affection pour ces petits insectes qu’on peut même trouver lors de l’hiver. Du coup, un soir de Février, le soleil est de la partie et je me dis que j’irais bien leur tirer le portrait.

Il faut dire que j’y suis déjà allé un peu plus tôt au mois de Janvier et j’avais pu trouver 2-3 diablotins, plutôt sympas dans les couleurs chaudes des fins de journées hivernales.

Seulement voilà, je suis parti un peu tard de chez moi et après 1/2 heure, toujours pas de diablotin. Le soleil se couche dans 30 minutes à tout casser, il faut prendre une décision si je ne veux pas rentrer sans aucune photo!

Comme je connais bien ce terrain, je sais qu’il y’a moyen de trouver des perce neige en me rapprochant de la Garonne. Tant pis pour les insectes, vive les fleurs!!! Me voilà parti.

Je ne tarde pas à trouver un perce neige isolé, qui a plutôt fière allure et qui en plus étant en sous bois, bénéficie d’un fond sympathique. Première photo:

3

Je me rend vite compte que le terrain me permet de m’éloigner de mon sujet tout en continuant de l’avoir isolé. Je recule, prend une photo, me recule encore, jusqu’à avoir ce résultat:

4

Et bien c’est la photo de perce neige dont je suis le plus satisfait pour cette saison: un fond comme je les aime, une lumère sympa et un sujet bien isolé!

Les leçons à tirer de cette séance:

  • Arriver au plus tôt sur le lieu de sa session
  • Connaître son terrain
  • Ne pas s’entéter sur un sujet et garder l’esprit ouvert à d’autres opportunités

 Sinon, je profite de cet article pour 2 petites annonces:

  • Je suis ravi davoir remporté le premier et le troisième prix d’un petit concours fort sympathique organisé par l’assocation Pegazh! Merci à eux pour leurs choix qui m’ont permis d’avoir 2 photos exposées lors de Journées mondiales des zones humides à Angers:
5 – premier prix
6 – troisième prix
  • Je suis également « Highly commended » dans un concours organisé par « wildlifephoto.com » ce qui me vaut l’honneur d’avoir ma photo affichée sur grand écran à New York pendant le mois de Mars! Si jamais vous passez dans le coin 😉
7

Bonne semaine à tous et à bientôt pour les fritillaires!

9 Replies to “C’est l’histoire d’une photo…de perce neige”

  1. Te voici lancer Outre-Atlantique, bravo !!
    Jamais trouvé de perce-neige en bordure de rivière, toujours dans les chemins creux

  2. Merci pour la petite histoire sur le perce-neige dont l’image finale me plaît beaucoup !
    Wow, bravo Sébastien pour les prix remportés, tu dois être pas mal fier ^^ ! 😉
    Bonne semaine ! 🙂

  3. Sympa la petite histoire du diablotin qui se transforme en perce neige et une superbe photo.
    Et bravo pour tes sélections ! 🙂

  4. Merci pour tes conseils!
    Pour les diablotins, j’aimerais tellement en croiser un jours, mais ils ne sont pas présents en Vendée …
    Concernant tes 3 photos, elles sont magnifiques …. un régal pour les yeux 😉

  5. Bonsoir Sébastien,
    J’aime beaucoup ces petites anecdotes de terrain. Elles permettent de mieux se rendre compte des difficultés que l’on peut rencontrer pour obtenir une bonne photo. Et bravo pour toutes ces belles reconnaissances de ton travail photographique. Avoir sa photo exposée à New-York ce n’est pas rien !

  6. Félicitations pour tes prix ! 😀
    Des fois ça ne se joue pas à grand chose en terme d’horaire pour avoir un insecte/une fleur avec la bonne lumière !
    Belle prise même si je me permets une petite remarque, le fond est très lumineux, plein de ronds qui attirent l’attention et je n’ai pas vu de suite la fleur, elle est trop sombre par rapport au fond. J’aime bien la composition, comme assez souvent chez toi !

  7. Bravo pour ces sélections bien méritées!
    Ah, la photo d’insectes c’est une vrai sacerdoce!
    Les fritillaires? ah mince, j’ai oublié d’aller voir… il y en a en ce moment? tu sais que l’un des sites que tu m’avais indiqué est à 100 m de chez mon meilleur copain?!

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !