Comment photographier une libellule en vol?

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà essayé à cet exercice, mais avec ces as de la voltige que sont les libellules, capables de voler à plus de 90 km/h et qui s’enfuient dès qu’on les approche, on s’arrache souvent les cheveux!

Même si mon expérience en la matière est limitée, je peux déjà vous donner 2-3 conseils qui vous permettront de garder votre crâne un minimum garni! (2 photos réussies dans cet article :))

en_vol00006

« Les libellules reviennent souvent se poser sur le même support »

Une fois que vous avez repéré le support en question, placez vous à proximité et soyez patients, la libellule a de grande chances de revenir si elle s’est envolée à votre approche…c’est à ce moment qu’il faut shooter.

« Profitez des conditions climatiques: le vent, c’est bien »

Pour une fois, profitez de sortir lorsqu’il y’a du vent, les libellules vont regagner leur support le plus rapidement possible plutôt que de rester longtemps en vol et de quitter la zone dans laquelle vous êtes.

« Mise au point manuelle ! »

Et oui, l’autofocus de l’appareil risque d’avoir beaucoup de mal à se fixer sur un insecte aussi rapide…mais où faire la mise au point? On ne peut prévoir le vol de la libellule, mais on peut faire la mise au point sur le support précédemment repéré, ou légèrement décalé par rapport à celui ci.

« Autres réglages: la vitesse avant tout, et les rafales ! »

J’ai l’habitude de me mettre en priorité ouverture pour la macro, mais là, mieux vaut fixer une vitesse élevée pour éviter les flous! Si comme moi vous avez un Mode TAv (vitesse et ouverture fixés par l’utilisateur et modification des isos par le boitier pour avoir une exposition correcte), c’est encore mieux, et sinon, tout en manuel!

Pour info, j’ai utilisé une vitesse entre 1/500s et 1/1000s.

Enfin, pour avoir le plus de chances de réussir LA photo nette, déclencher en rafale est quasi obligatoire!

en_vol00007

Avec tout ces conseils, vous aurez peut être une bonne photo sur 15-20 déclenchements, ce qui est un super ratio avec les libellules!!!!

Je vous mets également les ratées, je les trouve sympa quand même 🙂 et puis ça permet de comprendre les erreurs:

La catégorie « trop tard »: la libellule est à peu prêt nette, mais ses pattes touchent déjà le support:

en_vol00002en_vol00004

La catégorie « pas dans le plan de netteté »: Libellule dans le cadre, mais pas au bon endroit par rapport à la mise au point

en_vol00003en_vol00001

Et vous, avez vous déjà tenté l’exercice? Avez vous des astuces à partager??

17 Replies to “Comment photographier une libellule en vol?”

  1. C’est quelque chose que je n’ai jamais réussi à photographier ! Pourtant j’ai essayé !
    Tu as réalisé ces photos avec quel objectif ? Tu as fait ça avec un monopod ? À main levée ? Car avec mon 105mm, il faut s’accrocher pour suivre la petite bête et faire la mise au point en manuel… ! En tous cas bravo je suis en admiration de ton exploit ! 😀

    1. Alors j’ai fait les photos avec un 90mm, à main levée.
      Pour la mise au point, je l’ai faite sur le support sur lequel la libellule revenait toujours se poser…les photos ne sont pas « en plein vol », mais peu de temps avant atterrissage!
      Merci en tout cas!

  2. Ces libellules sont fascinantes! J’ai découvert ce printemps un très joli coin où elle passe la nuit mais pour le moment je me suis contentée de les immortaliser au petit matin quand elles dorment encore bien tranquillement. Merci pour tous ces bons trucs que je ne manquerai pas de tester. Et bravo pour tes prises réussies et pour ta patience;-) J’aime aussi beaucoup les deux sur lesquelles elles sont entrain de se poser sur leur support.

    1. C’est sûr que le matin, c’est top pour les photographier…encore que la dernière fois, j’avas repéré un endroit où elles venaient par centaines pour la nuit, mais le matin venu, je n’ai été capable d’en voir que 2-3 avant que le soleil soit suffisamment haut pour qu’elles puissent retourner en vol 🙂 Et pourtant, d’habitude j’ai plutôt l’oeil…

  3. Je n’ai jamais réussi à prendre de telles photos. j’imagine la dose de patience qu’il a fallu pour prendre de tels clichés. Mais je prends bonne note des conseils, merci ! Un conseil mais qui n’est pas de moi, je l’ai lu, prendre les photos tôt le matin car elles sont moins vives au lever 🙂

    1. Merci, par curiosité j’ai regardé sur les exifs la diff de temps entre la première et la dernière photo que j’ai prises et il ne s’est écoulé que 30 minutes, donc pas tant que ça finalement niveau patience!

  4. Deux jolies réussites.
    En effet, les libellules viennent souvent se reposer au même endroit, ce qui n’est en revanche pas le cas pour les Demoiselles.
    Pour ma part, je reste en priorité ouverture, à grande ouverture, la vitesse est souvent supérieure à 1/1000° tout en conservant une profondeur de champ courte.
    Bonne journée

    1. Ah, je ne savais pas pour les demoiselles! Ca doit être plus dur du coup! Merci pour ton commentaire

  5. Un grand bravo pour les photos et un grand merci pour les conseils 😉
    Ce n’est pas un exercice évident mais avec un peu d’entrainement il devient possible d’y arriver

  6. Ah, je l’avais fait avec des abeilles sur les orchidées, et c’était déjà un sacré jeu de patience… alors là, c’est encore pire!

    1. J’avais essayé les abeilles, mais en fait, je pense que les libellules, c’est plus facile…elles reviennent souvent sur le même support, alors que l’abeille butine à droite et à gauche…

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !