Du plaisir et de la frustration!

En règle générale, une sortie macro, c’est du plaisir…plus ou moins de plaisir, mais avant tout du plaisir. Mais il arrive parfois que ce plaisir soit teinté d’une pointe de frustration…quand le sujet est récalcitrant (comme pour les libellules en ce qui me concerne), ou quand on a presque tout pour de superbes photos, et là, c’est ce « presque » qui engendre la frustration.

C’est le deuxième cas qui m’est arrivé cette semaine lors d’une sortie sur ma prairie préférée, et le « presque » qui manquait, c’était une jolie lumière…à part ça, le spectacle était grandiose!!! (même si petit par la taille)!

Alors tant pis pour les orchidées…je reviendrais et il y’a des chances qu’elles soient toujours là, que ce soit les apiféras:

macro12
1
2
2

Les aranéolas:

3
3

Ou les Vomicéras:

4
4
5
5

Tant pis pour le coquelicot, je n’ai pas mis de ciel dans la photo et pareil, il risque de toujours être dans son champ la prochaine fois….

macro15
6
7
7

Même cette petite chenille qui devrait avoir bougé, ce n’est pas très grave, l’ambiance lumineuse lui va plutôt pas mal!

8
8

Par contre…c’est vraiment dommage pour les empuses…pour ces premières photos, la frustration n’est pas encore trop présente…même si la lumière n’est pas top, elles sont dans un environnement plutôt classique…(c’est la même empuse sur la 9 et la 11…sur la 10, je ne sais pas, c’était un peu plus tard, un peu plus loin)

9
10
10
11
11

Par contre, quand elles commencent à se cacher sur une Serapia Vomicera, là je commence à la sentir monter….la frustration…

12
12

Et quand je trouve un couple sur des aranéolas, là c’est le comble!!!

13
13
14
14

Ah non, le max n’est pas encore atteint, on peut encore sentir monter la frustration d’un cran en croisant un ascalaphe tranquillement posé au sommet d’une orchidée abeille…qui en plus ne s’envole pas suite à mon approche (sans doute à cause du vent)…

14
15
16
16

Alors que faire dans ces cas là??? Et ben, je n’ai pas d’autres solutions à vous proposer que de retirer l’oeil de son viseur et de profiter!!! Et comme par magie, la frustration s’envole aussi vite qu’une libellule un jour d’été!

NB: Il n’y a pas de photo montage ici, par contre, sur la photo du couple, j’ai guidée une des deux empuses pour qu’elle se dirige vers l’orchidée où se trouvait déjà sa moitié 🙂

13 Replies to “Du plaisir et de la frustration!”

  1. Et bien je partage complètement ton sentiment …
    Même si au final, j’aime beaucoup la photo de l’ascalaphe (N°15),

    Et puis généralement ce sentiment de frustration laisse vite place a un sentiment d’espérance, puisqu’on aura bien d’autre occaison de faire de belle rencontre et d’immortaliser cela.

    1. Merci Grégory!
      C’est sûr que si on était toujours pleinement satisfait, il n’y aurait plus de place à l’amélioration 🙂

  2. Tu as tout de même accès à de beaux sujets, c’était un point positif en soi. Par chez moi c’est plus compliqué, il faut aller plus loin, le temps est horrible les une fois sur deux … J’adore la 5, que lui reproches-tu ? Je trouve que tes coquelicots sont pas mal du tout, même s’il n’y a pas le ciel, ce n’est pas très grave, ça se marie bien avec ces blés, ça change je trouve justement !

    1. C’est sûr que les possibilités photos près de Toulouse sont légions! J’aime bien la 5 aussi, c’est juste qu’avec un peu de soleil, elle aurait été plsu jolie 🙂

  3. Même avec une lumière compliquée, les photos sont très agréables. La 5 est splendide. Mais elle est où la frustration avec d’aussi jolies photos 🙂 Bon lundi d ePentecôte et belle semaine.

    1. Merci!
      C’est peut être bon signe alors si je suis frustré, ça veut dire que je suis éxigeant avec moi-même 🙂

  4. Waou je n’avais jamais vu d’ascalaphe je trouve que c’est magnifique !! tes photos sont supers, je comprends ta frustration, merci de partager t

  5. * ta démarche c’est franchement instructif! c’est vrai qu’il faut être patient. Même avec les sujets plus faciles cmme une rue parfois la lumière n’est pas là et il faut accepter de revenir une autre fois. … A bientôt !! Marie

    1. Merci Marie!
      Pour moi, la recherche de la lumière est aussi importante que la recherche du sujet.

Répondre à Anne LANDOIS-FAVRET Annuler la réponse.