Le flare du photographe

Non, non, il n’y a pas de faute dans le titre 🙂 C’est un article qui se prête aux jeux de mots, mais promis, je vais essayer de vous épargner!

J’ai toujours aimé les contre jours pour ses belles lumières et les jolies ambiances ainsi créées. Mais j’ai longtemps essayé d’éliminer les flares autant que possible. Ces derniers temps, j’ai cherché à intégrer des rayons dans mes photos plutôt que de les éliminer systématiquement:

1
1

Le flare est une aberration lumineuse qui provient d’une diffusion parasite de la lumière dans l’objectif lorsque celle-ci attaque la lentille sous un certain angle.

Souvent considéré comme un défaut, le flare peut s’avérer très harmonieux et venir sublimer une photo

2
2

La recette (pour 4 rayons), il vous faut:

  • Du soleil
  • Se placer à contre jour
  • Jouer avec l’orientation de l’objectif par rapport au soleil…généralement de 3/4.
  • Souvent, ça marche mieux quand la lumière est d’abord filtrée par la végétation…je ne sais pas pourquoi…c’est juste un retour d’expérience
3
3

On peut deviner quand il va y’avoir du flare dans le viseur, mais le mode Liveview est quand même d’une grande aide sur ce genre de photos puisqu’on voit les rayons en direct…et en plus, il faut à tout prix éviter de viser directement le soleil avec son oeil dans le viseur…

4
4

Il est important de savoir que généralement, quand on arrive à avoir du flare sur la photo, l’impact n’est pas limité à l’apparition des rayons ou des artefacts de lumière. L’ensemble du contraste général est affecté.

Les deux photos ci dessous ont été prises quasi au même moment, et développées de la même façon. La seule différence est que j’ai placé ma main sur le côté de l’objectif sur la deuxième afin d’éviter aux rayons du soleil de venir taper la lentille:

5
5
6
6

La deuxième photo apparaît beaucoup plus contrastée alors que la première est plus douce. Après, je ne fais pas de hiérarchie entre les deux genres de rendus, mais c’est intéressant pour explorer d’autres horizons photgraphiques!

En rédigeant cet article, je me suis d’ailleurs rendu compte que bon nombre de mes photos favorites de l’année avait été prises en incluant du flare.

7
7
9
9

Un autre aspect intéressant avec certains objectifs est l’apparition d' »objets » lumineux…souvent disgracieux (le point rouge en bas à droite de la photo précédente n’est pas du plus bel effet), mais qui font parfois basculer la photo vers un autre univers:

10
10
11
11

J’arrive mieux à obtenir ces sortes de halos arc-en-ciel avec l’objectif Helios M42, mais c’est également possible avec le Tamron.

C’est toute la magie de l’exercice…on sort du côté déterministe de la photo avec sa règle des tiers, sa vitesse et son ouverture pour aller vers quelque chose de beaucoup plus empirique.

Le flare sur les deux photos suivantes est très particulier, et je n’ai aucune idée sur comment je l’ai obtenu et comment y parvenir à nouveau:

12
12
13
13

Alors, on aime le rendu ou pas, mais en tous les cas, je vous conseille de tester, vous pourriez être surpris du résultat!

13
14

Bon Week-end à tous!

14 Replies to “Le flare du photographe”

  1. C’est une bonne piste à suivre pour la macro effectivement ! Quand c’est sur mes photos de vacances, je n’aime pas trop, mais sur des photos de macro par exemple, ça ajoute quelque chose à l’ambiance !

    1. C’est sûr que ça se prête plus à certains domaines de la photo…mais en portrait aussi par exemple, l’effet peut être intéressant!

  2. Excellent sujet Donlope. J’aime également ce type de prise de vue en macro. J’essaie parfois même d’inclure le flare dans mes photos de paysage (soleil couchant par ex) qui pour certains est disgracieux pour d’autres, il ajoute un plus à la compo.

    1. Quand il n’y a pas de soleil lors de la prise de vue, ça reste une solution! Merci pour ton retour et bon mois de Novembre également!

  3. Merci pour cet article intéressant et illustré par de belles photos.
    Il est vrai que ces effets sont particulièrement appropriés pour les photos de macro, y apportant un vrai « plus », une ambiance particulière.

    Stéphane

  4. Très intéressant ton article et puis j adore intégrer les flares dans mes photos, les ambiances sont souvent très chouettes, la preuve tu as de superbes photos dans cet article! J adore celle du premier perce neige wow c est avec l helios? Bravo et merci pour l article 🙂

    1. Merci beaucoup Lydie! Pour le perce neige, effectivement c’est l’helios, c’est souvent lui qui fait cet espèce d’arc en ciel.

Répondre à breda Annuler la réponse.