Le roi des papillons: le Machaon

Un titre de roi attribué…par moi-même 🙂 Il faut dire qu’avec sa taille, ses couleurs et sa « queue », il a un port altier.

1

Alors par avance désolé, mes prises de vues ne sont pas très variées, un peu émerveillé que j’étais par cette rencontre !

2

Je l’ai repéré volant le soir et j’ai passé une demi heure à le suivre, sans m’approcher de trop et sans prendre une seule photo. Peu avant le coucher du soleil, il a choisit un support sur lequel il a semblé vouloir passer la nuit

3

Je ne me suis pas trop rapproché et j’ai mis un repère à environ 2-3 mètres (un bâton de bambou avec un scotch orange au bout)

4

Malgré tout, j’ai passé 10 bonnes minutes à le chercher le lendemain! J’ai eu un peu peur qu’il soit parti sans que je n’ai fait la moindre photo…mais il était sur le même support, difficile de se repérer dans le fouillis des herbes folles 🙂

5

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le machaon a été très coopératif…d’abord ankylosé par le froid du matin, mais il a même changé de support peu après le lever du soleil et s’est de nouveau laissé prendre en photo

6

J’ai pu essayer plusieurs angles, jouer avec la lumière, le bokeh, les ouvertures comme sur les deux photos ce dessous, identiques si ce n’est une ouverture plus grande sur la deuxième (d’où un fond plus diffus):

7
8

Je regrette un peu de ne pas trop avoir joué avec la proximité en me rapprochant ou m’éloignant…mais la lumière était top:

9

Une belle rencontre, que j’espère suivi d’autres!

10

15 Replies to “Le roi des papillons: le Machaon”

  1. De superbes photos. La photographie matinale donne un sacrément beau rendu. Je ne l’ai pas encore vu sur mes lavandes

    1. Merci! Et non, j’avais trop peur de le faire fuir et de ne pas réussir à retrouver son support.

    1. Merci! Non, pas de photo le soir, il était assez agité même juste avant le coucher du soleil et du coup j’avais peur de le faire partir et de ne pas voir où il se plaçait. J’ai préféré tenter de le prendre en photo le matin, j’étais plus sûr de l’avoir tranquille et au pire d’avoir assez de lumière pour voir où il allait se re poser.

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !