MPM#2 : Les accessoires autres

Ah oui, pour commencer, MPM = Ma pratique de la macro 🙂 Sinon, ça commençait à faire long comme titre!

Pour le premier article, je vous ai parlé du matériel photo. Ce second article est orienté vers le petit matériel annexe qui peut sauver une séance. Ce n’est pas vraiment un article « What’s in my bag » car je n’emmène pas systématiquement tout les accessoires ci dessous (sinon attention au mal de dos)…j’ai même tendance à partir souvent avec mon appareil et c’est tout. Mais selon les conditions, les sujets, etc…ça peut sauver une séance!

Le trépied:

Très utile dans les conditions de lumière difficiles (tôt le matin ou tard le soir), il permet de photographier avec des vitesses faibles sans trop augmenter les isos et ainsi préserver la qualité de la photo.

Par exemple, sur cette photo prise avant le lever de soleil, le trépied m’a permis de conserver une bonne qualité d’image malgré la faible luminosité. En effet, j’ai pu choisir de fermer un peu le diaphragme pour avoir plus de netteté (ce qui engendre un perte de lumière) et de rester à 100 isos. Ces deux actions induisent une augmentation du temps de pose (ici 1/3 de seconde)…vers des valeurs qui entrainent forcément un flou de mouvement sans trépied!

1
1

En plus, il permet de réfléchir à sa composition, et de bien régler sa mise au point.

Par contre, c’est tout de même un élément encombrant qui peut parfois brider votre créativité. Par exemple il est très difficile même avec une colonne centrale adaptée d’emmener l’appareil photo au ras du sol avec un trépied, or en macro, c’est souvent là où se trouvent les sujets

On peut utiliser le trépied pour prendre en photo des sujets comme les végétaux ou les insectes calmes (empuses, mantes, ou papillons et libellules s’ils sont engourdis par le froid)

Quand l'utiliser?Dans les conditions de lumière difficiles
Avec quels sujets?Les sujets statiques, fleurs ou champignons
Les papillons ou libellules le matin
Les empuses
AvantagesPermet de diminuer la vitesse de la prise de vue
Peaufiner sa mise au point et sa composition
InconvénientsPeu pratique à mettre en oeuvre
Encombrant

Le beanbag

Pour les nombreux lecteurs qui sont completely fluent, pas besoin d’un dessin 🙂 Pour les autres, un beanbag est un sac à haricots…pour de vrai! Certains site, vont vous vendre des sacs en tissus remplis avec du riz ou du sable, mais en fait, rien ne vaut le petit filet avec des haricots secs qu’on retrouve dans son placard 🙂 (bon OK, bio ou pas, ça n’a pas d’importance pour l’utilisation qu’on en fait :))

2
2

Mais alors pour quoi faire??? Et bien pour palier à un des inconvénients du trépied! On va poser l’objectif de l’appareil photo sur le sac, faire jouer les haricots pour viser comme on souhaite et ça nous permettra de baisser la vitesse d’obturation pour la photo…et tout ceci, au ras du sol!

Alors avouez que pour l’encombrement et le prix, ça vaut le coup d’acheter des haricots!

Quand l'utiliser?Dans les conditions de lumière difficiles, pour les photos près du sol
Avec quels sujets?Sujets statiques comme les fleurs et les champignons
AvantagesPermet de diminuer la vitesse de la prise de vue
Permet de photographier au ras du sol
InconvénientsOn ne peut plus manger les haricots après
Limite les possibilités de cadrage

Le diffuseur/ reflecteur

On entend souvent qu’il vaut mieux photographier le soir ou le matin pour profiter des belles lumières…je suis d’accord, mais le reste du temps, c’est interdit??? La réponse est non bien sûr, mais à part si on veut des résultats très contrastés avec des lumières dures (ce qui peut être très sympa aussi!) il faut essayer de profiter de l’ombre…et si on n’en a pas sur notre sujet, rien de mieux qu’un bon vieux diffuseur!

Pour ce point, je vous renvoie à un article que j’avais écrit à l’époque: Utiliser un diffuseur en Macro.

Je vais certainement bientôt investir dans un diffuseur 3 en 1 avec une face réflecteur qui peut s’avérer très utile pour déboucher les ombres et en cas de contre jour…je vous ferais un retour après une utilisation plus poussée sur le terrain!

Quand l'utiliser?Lorsqu'il y'a beaucoup de soleil et que le sujet est très exposé
Pour déboucher le sujet quand on travaille à contre jour
Avec quels sujets?Sujets statiques comme les fleurs et les champignons
AvantagesPermet de faire de belles photos même avec des conditions de lumière difficiles
Permet de photographier au ras du sol
InconvénientsL'encombrement (mais limité) et la mise en place parfois compliquée (surtout s'il y'a du vent)

Les lampes:

Alors là, je dois vous avouer que mon utilisation est plus sporadique. Il faut dire que je n’ai pas encore investi dans une jolie lampe led comme celle-ci qui permet d’avoir des rendus très naturels:

lampe-led-126-5600K
3

Du coup, j’utilise de petites lampes de poche qui permettent d’éclairer un sujet à contre jour, ou de modifier une ambiance comme sur cette photo (c’est léger, mais le rouge sous le champignon est dû à la lampe):

4
4

Généralement, ce n’est pas super encombrant et quand on s’est levé trop tôt et qu’on attend le soleil, ça permet de s’amuser un peu 🙂

L’idée est aussi de pouvoir déboucher un peu le sujet quand on travaille à contre-jour (souvent mon cas) et qu’on ne veut pas utiliser le flash (je trouve ça assez compliqué techniquement…). Par contre, les lampes que j’ai ne sont pas assez puissantes pour faire un travail correct…encore un investissement 🙂

Quand l'utiliser?Lorsqu'il y'a peu de lumière, ou à contre jour pour déboucher le sujet
Avec quels sujets?Sujets statiques comme les fleurs et les champignons ou le matin sur les papillons engourdis
AvantagesPermet de modifier l'ambiance d'une image, de mettre le sujet en valeur
InconvénientsPeut être cher pour une lampe à Leds de bonne qualité
Selon la puissance de la lampe, l'effet est vite limité

Les pinces:

jeu-de-5-pinces-de-serrage-100-mm-L-37693-130077_1
5

En terme de bon investissement, je pense qu’on trouve difficilement mieux 🙂 C’est très peu cher dans tous les magasins de bricolage (j’en ai eu 5 pour 5 euros…dans un magasin où il y’a tout ce qu’il faut ;))

Je les utilise de deux façons:

  • Pour tenir des accessoires (mon parapluie parfois, diffuseurs ou reflecteurs de la même façon)…sincérement, ce n’est pas mon utilisation principale
  • Pour enlever des éléments génants du cadre: Si une branche disgracieuse (ou même des brins d’herbe ou des tiges de graminées) se trouve devant ou derrière le sujet et ne peut s’intégrer de façon harmonieuse dans la composition, j’utilise la pince pour la maintenir comme je le souhaite plutôt que de sortir un sécateur ou une tondeuse à gazon (qui ne font pas partie de mon équipement de base ;)).

    article00003
    5

Un exemple ci dessous, sans et avec pince:

6
6
Quand l'utiliser?Lorsqu'on veut éloigner un sujet génant du cadre de la photo
Pour tenir des accessoires
Avec quels sujets?Sujets statiques comme les fleurs et les champignons ou le matin sur les papillons engourdis
AvantagesTrès léger, facile d'utilisation, peu cher et peut rendre bien des services
InconvénientsHeu....???

Un livre d’identification:

Ce livre est aussi utile avant la sortie qu’après celle-ci.

  • Avant, il permet de trier les sujets qui nous intéressent, se documenter sur ceux-ci et connaître les lieux et les moments où on peut les trouver (malheureusement, pas de carte avec calendrier associé, mais des indications sur le type de terrain, et sur les dates de floraison)
  • Après, il permet de reconnaître des éspèces croisées le long de la sortie. Et non négligeable, les enfants adorent le feuilleter eux aussi 🙂

Le livre que j’ai acheté est le suivant (Guide de la faune et de la flore : Plus de 800 plantes et animaux de nos contrées):

7
7

Si je devais faire un retour, je dirais qu’il est pas mal du tout pour les insectes et les fleurs…bien sûr, si vous souhaitez avoir des infos complètes sur l’ensemble des orchidées poussant en France, il faudra chercher des livres plus spécialisés, mais au global, je l’ai rarement mis en défaut et le classement par couleur des fleurs est très pratique.

Quand l'utiliser?A la maison pour préparer une sortie ou savoir ce qu'on a photographié
AvantagesPermet de connaître ses sujets et son environnement
Lecture intéressante
InconvénientsUn peu répétitif en terme d'intrigue 🙂

Voilà! J’espère que ce deuxième article vous aura plû…je ne vous cache pas que ça a été un peu plus dur à écrire que mes articles habituels 🙂 N’hésitez pas à faire vos critiques dans les commentaires!

Bonne semaine à tous!!!

 

32 Replies to “MPM#2 : Les accessoires autres”

  1. Un article magistralement fait, je me régale et m’inspire
    Pour le trépied je suis d’accord: pas facile à utiliser
    Le sac de haricots: je vais tester mais dans tous les cas reste à cadrer, j’ai l’appli DSLR Controller sur mon smartphone et je reconnais qu’elle soulage bien le dos mais n’est pas des plus pratiques notamment à cause du câble de liaison avec l’APN
    Concernant les éclairages périphériques tes astuces sont des plus intéressantes
    Merci pour ce partage
    Bonne journée
    Dany

    1. Merci beaucoup Dany, ça motive pour faire la suite 🙂
      Je ne connais pas DSLR Controller, mais j’avoue que de toute façon, je n’ai pas de smartphone 🙂

  2. Un bel article qui donne une synthèse très intéressante sur les enjeux de la macro, des techniques et matériels à mettre en oeuvre. On se rend compte que la macro est, selon moi, une des disciplines les plus difficiles de la Photo.
    Outre ses accessoires purement photographiques, on peut également citer une tenue appropriée. Je pense notamment à ces photos prises au petit matin où l’on se vautre (au sens littéral du terme ;-)) dans les herbes et la rosée. Un environnement plutôt humide dont il faut se protéger.

    A bientôt,
    Cédric.

    1. Merci Cedric!
      Bien vu pour la tenue. Je vais en parler dans le prochain article qui expliquera comment préparer sa sortie photo…

    1. Merci!
      Pour les pinces, c’est vraiment pratique. Pour l’éclairage, j’aimerais investir dans une lampe plus puissante, mais c’est vraiment bien ce qu’on peut faire déjà avec une petit lampe de poche

  3. Très instructif ! La petite pince, je n’y avais même pas pensé ! Lors de ma sortie à Fontainebleau, j’ai pris la photo avec une main, et tenue une branche gênante de l’autre … Je ne voulais pas couper une branche, ça doit être mon côté nature ! :p Le livre a l’air pas mal du tout, je suis assez souvent prise au dépourvue ne sachant pas ce que j’ai photographié, c’est pas bête ! 🙂
    Le trépied, c’est utile, mais je suis d’accord avec toi que ça ne peut pas être emmené tout le temps au vu de l’encombrement.

    1. Merci Anne! Si tu es aussi réticente à l’idée de couper une branche, la pince devrait te séduire! Je l’utilise beaucoup pour ça!
      Pour l’identification, le livre est très bien…c’est pas toujours évident de trouver sur internet!

  4. Alors là, merci pour ces précieux conseils! quelle touriste je fais, je n’ai jamais ce qu’il faut (ce qui me fait une excuse 😉 )!

    1. Merci! Je parss ouvent très peu encombré, mais selon ce que je veux faire, c’est toujours bien d’avoir ce matos disponible au moment de faire le sac!

  5. Merci Sébastien cet article fort intéressant… je n’avais jamais pensé à la pince et au sac de haricots !! 🙂
    Bon week-end !

    1. Franchement, c’est ce qui permet de passer de la photo naturaliste a une photo plus esthétique!

  6. Hé mais, très sympa le truc avec la lampe de poche pour éclairer en contrejour! 🙂 Merci pour toutes ces infos, bien que je ne fasse pas spécialement ce genre de photos, ça donne bien envie d’essayer un de ces jours avec la venue du printemps! 🙂

    1. Merci Cyril,
      Après, j’avais vu une série de toi à la montagne avec une goutte d’eau gelée, pour moi c’est tout à fait de la proxi 🙂

  7. c’est très beau mais je crois que je suis une paresseuse et je me contente de marcher libre l’appareil à la main dans mes imperfections.. mais sympas les conseils et bravo pour les résultats.

    1. C’est comme ça qu’on fait les plus belles photos! Quand on y va avec une idée en tête, on passe souvent à côté d’autres sujets…

  8. J’ai fabriqué des bean bags avec des billes d’argile pour les pots de fleurs.
    Je note les pinces et la lampe de poche. Au fait lampe classique ou à led ?

    1. Pas mal les billes d’argile! Effectivement, ça doit être plus intéressant au niveau poids!
      Pour la lampe, une lampe à led offre une lumière plus proche de la lumière naturelle, donc je privilégie celle là, après tout dépend…si on veut avoir des rendus créatifs, l’autre option peut être intéressante également!

  9. Bonjour,
    Je viens de lire votre article que je trouve fort intéressant et vous remercie pour votre partage.
    Je vais remplacer le riz par les haricots et m’acheter des pinces, accessoires auxquels je n’aurais jamais penser.
    Bonne fin de soirée
    Josette

    1. Merci Josette! Après, le riz ça doit très bien marcher aussi!
      Pour les pinces, c’est vraiment un accessoire pas cher et qui sert à tout 🙂

Répondre à Kleczinski Josette Annuler la réponse.