Ma meilleure photo ratée

Une fois n’est pas coutume, je vais faire un article avec une seule photo qu’en plus je considère comme ratée, mais j’avais envie de réagir à chaud sur une très belle rencontre!

Donc hier, après l’épisode neigeux sur Toulouse, je décide de profiter de ma pause repas pour me rendre en forêt et prendre quelques photos.
Après une bonne heure de balade, il est déjà malheureusement l’heure d’aller travailler et j’emprunte le chemin du retour.
Comme je croise un rouge-gorge, je m’arrête faire quelques photos.
A ce moment là, j’ai un objectif 50-300mm monté sur mon boitier, je me suis mis en mode TAv (j’impose à mon boitier une vitesse et une ouverture, et il gère l’exposition en jouant sur la montée en Isos…de cette manière, je peux choisir un couple ouverture/vitesse qui correspond à ce que je photographie…ici des oiseaux, donc une vitesse relativement élevée de 1/500s, et une ouverture moyenne de f6.3).
J’ai le rouge gorge dans le viseur quand j’entends juste à côté de moi le bruit d’un animal plus gros.
Le temps de lever la tête et j’aperçois un chevreuil qui devait être tout au plus à 5 mètres en train de courir comme un dératé.
J’essaie tant bien que mal de viser, et je déclenche sans rien régler, pas le temps…et déjà il est hors de vue!
Tout ça n’a duré que quelques secondes.
Je regarde la photo dans l’écran LCD de l’appareil, et j’ai bien le chevreuil, mais la photo est ratée:

Chevreuil

Ce que vous avez là, c’est le résultat après traitement, la photo d’origine était bien trop sombre…J’étais à 50mm, la focale la plus courte de mon objectif…vous pouvez en déduire la proximité du chevreuil!

Mes erreurs sur cette photo:

  • Sous le coup de l’excitation, je n’ai pas bien cadré, et les pattes arrières du chevreuil sont hors cadre
  • J’avais limité la montée en Isos de mon boitier à 1600 isos…j’aurais pu aller jusqu’à 3200 isos, le résultat aurait été plus clair et je n’aurais pas eu à générer tout ce bruit numérique en augmentant la luminosité après coup.

Mais il s’agit tout de même de ma photo ratée préférée, car elle existe….elle est là pour me rappeler ce fugace instant!
En tout cas, ça m’apprendra à être toujours prêt quand je pars en forêt!

29 Replies to “Ma meilleure photo ratée”

  1. Pour une photo ratée, elle laisse tout de même un beau souvenir d’une belle rencontre ! A peu les pattes étaient entières, mais on ne fait pas toujours comme on voudrait !
    Bonne journée

  2. Ce qui importe est je crois la rencontre et même si la photo n’est pas parfaite, c’est une émotion saisie « en vol » et c’est bien ainsi.

  3. Tu as les réflexes (et le réflex) drôlement bien affûtés en tous cas. Moi je trouve ta prise très dynamique:-)

  4. Je ne sais pas s’il faut la considérer comme « ratée » puisqu’elle te donne la possibilité de mieux préparer tes prochaines observations. C’est une esquisse et une belle rencontre.

  5. Bonjour, La notion de photo ratée est très subjective. À mon avis, une photo « très imparfaite » est souvent plus vraie qu’une photo très « réfléchie ». Je vois beaucoup de choses en photo animalière. Les photos parfaites, dans lesquelles l’animal semble presque factice, tant tout est parfait. On a presque la sensation que l’image a été faite en studio. Et les photos imparfaites. Celles où l’animal est vu dans un fouillis de branches, ou mal cadré. Mais la vraie vie, la vraie photo c’est ça. Ta photo ratée, moi, je la trouve très belle. Elle montre à la fois la surprise de l’animal et celle du photographe..

    1. Merci pour ton commentaire…effetivement tout est subjectif, je la considère « ratée » d’un point de vue purement technique (composition, bruit numérique, environnement…) mais elle me rappelle un bon moment et n’est pas ratée en ce sens

  6. Lors de ces rencontres, pour moi aucune photo n’est ratée puisqu’elle nous raconte un moment merveilleux, et c’est le plus important à mes yeux.

    1. Tout à fait d’accord, ce sont des moments rares et arriver à les saisir est déjà une réussite en soit…après, on souhaiterait toujours mieux

  7. C’est parfois difficile de laisser partir une photo, mardi sous les flocons il m’était impossible de changer d’optique sans risque, pourtant il y a eu 2 ou 3 moments où j’aurais bien apprécié de prendre un téléobjectif.

    Pour les réglages c’est la même choses et sur nos boitiers il manque une option « deuxième réglage » qui permet de se préparer à une autre situation.

    1. C’est vrai que ce serait pratique…en même temps, il me faudra plus de rencontres de ce type avant d’arriver à penser à switcher sur un deuxième réglage 😉

  8. Et bien chapeau quand même parce que tu as réussi à dégainer ton appareil en très peu de temps et l’animal est net et en plein bond ce qui donne une dynamique intéressante à la photo 🙂

  9. La rencontre est là et tu n’es pas prêt de l’oublier… La façon dont tu nous la raconte montre combien cet instant fut « BONHEUR » que tu nous fais partager… L’essentiel est là
    Merci
    Bonne et belle journée

    1. C’est vrai que c’était un moment fort, je n’avais jamais vu de chevreuil d’aussi prêt (le peu de fois où j’en avais vu j’étais en voiture, c’est pour dire). Bonne journée à toi

  10. On se fiche de savoir si la photo est ratée ou pas, cela a du être une superbe rencontre, totalement imprévue et soudaine. Elle n’est pas si ratée que cela en plus. En réglant son appareil pour une prise de vue donnée et en devant conserver ces réglages pour un tout autre type de photo, on doit bien pouvoir arriver un créer quelque chose, genre tarte tatin non ?

    1. Oui c’est fort probable 🙂 J’aurais préféré l’avoir reglé sur une vitesse plus faible pour avoir plus de luminosité quitte à ne pas avoir un animal totalement figé mais un flou de mouvement sur ces pattes par exemple…ça aurait été un bon réglage « tatin »!

    1. Merci, j’étais dans la forêt de Bouconne, une forêt pas très très sauvage (faut croire que si finalement) à l’Ouest de Toulouse

    1. Tout à fait d’accord, c’est d’autant plus rageant vu qu’il suffisait d’attendre une fraction de seconde de plus pour que l’animal soit dans le cadre!

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !