Promenons nous dans les bois…

…tant que la neige est là!

Un petit article aujourd’hui pour ne pas prendre trop de retard avec des premières photos du court épisode neigeux dans la région Toulousaine.

Pour l’occasion, j’avais décidé d’aller en forêt à Bouconne, à 15 minutes de mon travail.

sens interdit

La forêt était vraiment magnifique, et curieusement calme par rapport à d’habitude, pas un bruit si ce n’est le crissement de mes pas dans la neige.

Fougere

J’ai essayé de capter l’instant, en faisant attention à mon historigramme (l’appareil est souvent trompé par la lumière réfléchie par la neige et il faut donc penser à surexposer à la prise de vue), mais pas facile de faire des photos dans cette ambiance quasi monochrome.

Arbre

Quoi qu’il en soit, j’ai aussi tenté d’autres domaines que la macro, avec plus ou moins de succès…en tout cas, je m’y sens moins à l’aise!

feuille IMGP9691-34-final plante bruyere graminee branches fougere

Et vous, quels sont vos conseils pour photographier l’hiver?

23 Replies to “Promenons nous dans les bois…”

  1. Je me garderai bien de donner des conseils et beaucoup de photos que je montre de cet hiver ont été faites avec un Panasonic pocket car je ne suis pas hardie sur mes jambes et avec deux chiens… pas question de prendre le Nikon. Je cadre et je clique et sur mon pocket je ne règle même pas sur paysages de neige et j’ai du bol, ça marche ! J’adore ta photo 3 avec ce gros arbre nu central. Bonne soirée.

    1. Comme quoi ce n’est pas l’appareil qui fait la photo mais le coup d’oeil du photographe. Même si l’appareil est important, un bon photographe peut faire de belles photos avec un mauvais appareil, mais l’inverse, j’en doute un peu plus 🙂

  2. J’aime les paysages enneigés et je trouve la 1ère photo très jolie: on a l’impression de rentrer dans le cadre et de marcher sur ce chemin nous aussi 🙂

  3. J’aime beaucoup ta photo 3, avec ces deux bancs de part et d’autre de l’arbre, cela donne comme un faux effet de miroir très intéressant je trouve. La 5 a également une belle ambiance: tu devrais de temps en temps délaisser la macro: même si tu t’y sens plus à l’aise, il y a de belles ambiances dans tes incisions ailleurs.
    Pour ma part, je suis plus satisfaite cette année de mes photos dans la neige que l’an dernier. Il y a une part de progrès, et puis aussi j’ai été attentive au graphisme de ce qui ressort. Mon changement récent de boîtier a aidé aussi. Hihihi…

    1. Merci pour tes encouragements! Et c’est vrai que le graphisme est très importants sur ces photos d’hiver avec très peu de couleurs!

  4. Tu devrais sortir de la macro plus souvent, ça te réussit bien, les résultats sont superbes ! Grand coup de coeur pour la route enneigée et l’arbre… ♥

    1. Merci! J’essaie, mais c’est aussi les occasions qui sont moins nombreuses que pour la macro où il suffit presque de sortir dans son jardin pour avoir un monde de sujets!

  5. Superbe! voilà des ambiances que j’aime beaucoup. Tout comme toi je surexpose, mais je me suis aperçue que parfois c’est même trop. Du coup, je fais chaque prise avec deux réglages différents afin de ne pas avoir à appuyer que sur la touche « delete ». :-)))

    1. Bonne idée les deux réglages! Ca permet effectivement d’assurer le coup. Sinon, j’utilise l’historigramme pour vérifier rapidement.

  6. C’est une bonne idée de t’écarter pour l’occasion de la macro 😉 La première avec l’utilisation judicieuse des panneaux et celle avec l’arbre ont une certaine force. Mais les autres ne déméritent pas 😉

    1. Merci! La prochaine fois j’irais en ville, ta série m’a donné envie de photographier Toulouse sous la neige

  7. Bonjour,
    Quand j’ai lu ça « Et vous, quels sont vos conseils pour photographier l’hiver? » j’ai bien ri.
    L’hiver quand tu vis au Québec, c’est ton élément..
    Mais de là à penser que je peux donner des conseils pas certain.

    Ah peut-être un seul. Et cela pourrait s’appliquer à n’importe quel sujet en photographie.
    Pour bien photographier l’hiver, il faut aimer l’hiver. On ne photographie bien que ce que l’on aime. Enfin, c’est ce que je crois.
    J’aime cette série sur l’hiver. J’aime surtout cette magie de la couleur qui fait que tu te poses la question de savoir si c’est du noir et blanc ou de la couleur.

    À propos de la nécessité de surexposer à cause du blanc de la neige. Je ne sais pas ce qu’il faut en penser. Les conditions sont tellement changeantes en fonction de la lumière. Pour ma part, je préfère exposer correctement et par la suite avec Lightroom travailler des zones en particulier.

    1. Effectivement, au Québec les occasions doivent être plus nombreuses!
      Je suis tout à fait d’accord qu’il est important d’aimer son sujet, et j’ajouterais même de le connaitre!
      Quant à ce qui est de la surexposition, Lightroom peut effectivement rendre de grand services, mais si l’expo est totalement ratée au départ, ce n’est souvent pas rattrapable, ou alors au prix de détériorations de la qualité de l’image.
      Merci en tout cas!

  8. Je trouve les photos des végétaux superbes et douces. C’est pas forcément évident de traduire cette ambiance monochrome et je trouve que ces photos qui en sont pas des macros sont plutôt bien réussies 🙂 Pour ma part, j’aime bien surexposer pour pour ne laisser apparaitre que le sujet principal et noyer le reste dans la monochromie du paysage.

Un petit mot ? Ça fait toujours plaisir !