Promenons nous, dans les bois

Depuis que j’ai acheté le petit X-E1, je le prends avec moi dès que possible, même en partant pour une séance macro.foret00002Alors quand j’ai du mal à trouver des champignons, quand j’ai besoin de prendre du recul, quand j’ai envie de changer de point de vue, il sort du sac.foret00006A vrai dire, c’est assez salutaire, ça permet de changer d’angle, et de renouveler son regard.foret00004En plus, j’ai le secret espoir que la pratique va me permettre de m’améliorer pour tout ce qui est photos de paysages…foret00001Trouver une identité, apprendre à composer, ce n’est pas si évident, c’est totalement différent de la macro où je joue beaucoup sur les flous et les arrières plans, là, tous les plans sont à plus ou moins nets…foret00005En tout cas, je suis assez content de quelques photos de cette série, et ça, c’est déjà pas mal!foret00003Un petit hommage à un film que j’ai beaucoup aimé (même si pour ceux qui connaissent la forêt de Bouconne, vous conviendrez qu’on est un peu loin de la nature sauvage ;))foret00007foret00008Une bonne semaine à tous.

Les chats à Majorque

Une toute petite série aujourd’hui…elle aurait pu être plus conséquente mais j’ai été un peu long à la détente et j’ai  laissé pas mal de chats avant de penser à leur potentiel 🙂chat00001Enfin bon, 4 c’est déjà pas mal, non?chat00003En tout cas, ils étaient très sympas et participaient bien à l’ambiance chaleureuse de ces petits villages de montagne. chat00004A la réflexion, c’est sans doute le début d’une série…chats du monde, ça pourrait être sympa, non?chat00002La suite au prochain voyage, en attendant, bonne journée!

J’ai testé: La photo de rue

On ne va pas se mentir, une de mes motivations pour l’achat du boitier X-E1 de fuji était de réaliser un peu de photo de rue. Le boitier est plus petit et plus discret que mon pentax et la rue est pour lui un super terrain de jeu.
J’ai toujours adoré la photo de rue, trouver l’extraordinaire dans le quotidien, montrer le coeur de la ville par la vie qui l’habite.
Mais comme beaucoup, je suis terrifié par l’idée de tirer le portrait de parfaits inconnus.
Or depuis peu, j’ai découvert par le biais de personnes comme Thomas Benezeth (dont je vous conseille l’ebook), et de Junichi Hakoyama qu’une autre photo de rue pouvait exister.
Une photo de rue qui me convient mieux, et dans laquelle je peux me sentir à l’aise.
L’idée en gros est de trouver un cadre qui nous plait et d’attendre le sujet qui va le mettre en valeur. Au final, l’humain sera une silhouette, une ombre, une personne floue et ça me convient bien comme ça!
J’ai fait une première sortie à Toulouse en essayant de mettre cette idée à execution, mais en restant ouvert aux opportunités qui se présentaient à moi (à la fois le mode Chasseur et le mode Cueilleur si vous lisez le manuel de Thomas)
J’ai choisi le Noir et Blanc car je voulais un résultat plus graphique, où on se souci plus des formes et des ombres également

Les photos avec un cadre choisi:

Toulouse00014Pour cette image, je me suis posté sur le trottoir, j’ai fait mon cadrage, géré ma lumière, et attendu 5-6 minutes qu’un vélo se présente. J’aurais aimé la refaire avec une vitesse plus lente pour avoir un filé, mais plus de vélos à l’horizon!

Toulouse00001J’aimais bien le bâtiment ainsi que la lumière frontale et j’ai juste attendu que les sujets approchent…mais je n’ai pas réussi à faire la correction de perspective en post traitement.

Toulouse00007J’aime bien celle là, le contraste, le fait que la personne regarde la peinture, même le léger flou sur le monsieur. J’ai juste un petit regret de cadrage sur le pied un peu prêt du cadre. Pareil, la rue n’est pas très passante et j’ai dû attendre 5 bonnes minutes!

Toulouse00008J’imaginais bien la silhouette dans la lumière, mais ce n’était pas possible avec les conditions de lumière. Finalement, ce n’est pas si mal ainsi.

Toulouse00011En dessous d’un pont, j’aime toutes ces lignes et le personnage donne une idée d’échelle.

Les photos sur le vif:

Toulouse00009J’aimais bien ce monsieur avec son plateau d’huîtres terminé et sa cigarette…j’ai eu un peu de mal avec la mise au point en essayant d’être discret

Toulouse00002Des travaux, le contraste entre le bio et les pieds dans le béton, ça m’a plu, j’ai déclenché 🙂

Toulouse00005Là encore, c’est le cadre avec cette longue vue et le monsieur qui observe au loin qui m’a plu

Toulouse00004Des éboueurs sur la Garonne, perché sur les berges, j’ai attendu le 1/2 tour pour que l’écume derrière le bateau dessine cette traînée avant de prendre la photo

Toulouse00012Une que j’aime beaucoup, en plein travail j’ai été vu pour le coup, mais comme ça l’a fait sourire, je ne me suis pas senti mal

Les cadres vides:

Parfois on attend, et rien ne vient 🙂 Quelques cadres vides pour la prochaine fois:

Toulouse00003Une descente graphique vers la Garonne

Toulouse00006Ce réparateur de vélos en pleine ville, je l’aurais bien vu à la porte de sa boutique!

Toulouse00013Ça aurait été sympa avec effectivement une famille en dessous de la flèche!

Toulouse00010Là, pas possible de mettre une personne, mais un pigeon ou autre oiseau, ça aurait eu un bel impact je pense.

Voilà, ça vous fait une petite balade dans le cœur de Toulouse. Pas de photos du Capitole, de la place Saint Sernin, ou des Jacobins, mais je vous assure, c’est aussi ça Toulouse!

Alors, ça vous a plu??

Un aperçu de l’Ardèche au X-E1

Dernièrement, j’ai un peu craqué et acheté d’occasion un Fuji X-E1 avec son objectif de kit (le 18-55 XF) en complément de mon fidèle pentax k-5.

L’idée n’était pas de remplacer mon boitier principal, mais de permettre d’alléger le sac pour les vacances en famille, d’avoir un plus petit boitier à disposition pour les photos de tous les jours et pourquoi pas me mettre un peu à la photo de rue.

Du coup, je ne vous présente pas un réel « test », il en existe pleins sur la toile, mais plutôt quelques clichés pris lors d’un WE en Ardèche et quelques premières impressions à chaud…à noter que je ne me suis pas encore frotté au format RAW de fuji et que ces photos sont des jpegs sortis du boitier.

Bienvenue donc en Ardèche avec ses jolis villages de pierre, ses oliviers, son climat aride et ses rivières:

ardeche00009ardeche00017ardeche00002ardeche00010ardeche00004ardeche00003ardeche00007ardeche00011ardeche00006ardeche00008

Un petit truc marrant aussi, la possibilité de faire les panoramas directement dans le boitier:

ardeche00005ardeche00001

Comment dire ça…j’ai A-DO-RÉ ce petit appareil! Quelle légerté et quelle liberté! Alors bien sûr, il ne remplacera pas le reflex, j’aime trop le viseur optique (même si le viseur électronique du fuji n’est pas mal du tout), mes optiques pentax et l’ergonomie du boitier, mais franchement les performances de ce petit fuji sont bluffantes!

J’ai aimé:

  • La netteté des photos
  • Le rendu des couleurs
  • La qualité de l’optique, même à pleine ouverture
  • La performance avec les isos importantes
  • Les différents modes (notamment le N&B, sympa pour avoir une idée du rendu final avant conversion)

J’ai moins aimé:

  •  Le viseur électronique
  • L’Autofocus (mais ça ne m’a pas trop trop gêné pour ce que j’ai fait)
  • L’autonomie (mais avec des batteries de rechange, c’est nickel)

Je n’ai pour l’instant qu’un objectif, et ça m’a un peu limité dans ce que je voulais faire…il m’a manqué un plus grand angle, ou un objectif qui ouvrait plus pour les flous que j’aime tant.

Quant à la macro, un objectif existe dans la gamme fuji…de là à passer le pas…la suite au prochain épisode!!