Avant l’aube

Quand on fait de la photo, particulièrement de la photo nature, on est souvent debout très tôtaube00001Je profite généralement des quelques moments avant l’aurore pour faire des repérages, trouver des sujets avant l’apparition de la lumièreaube00003Mais cette fois, j’ai essayé de prendre quelques photos en attendant le soleil (sur l’image, le point lumineux est un réverbère)aube00006L’exercice est assez sympa, à condition de se concentrer sur les silhouettesaube00009Bien sûr, qui dit basses lumière, dit hautes sensibilités (je n’avais pas pris mon trépied et de toute façon, il y’aurait eu trop de vent)…du coup les photos sont pas mal bruitées, mais j’aime bien l’ambiance qui s’en dégageaube00007Et on peut trouver des papillons ou des libellulesaube00008Juste avant l’arrivée du soleil, les couleurs sont très belles:aube00005Et après, c’est l’heure de retourner se coucher!aube00004

 

Après le soir vient le matin…

Et les libellules sont encore sur leurs supports…libellules00001En se levant tôt, on peut profiter de la rosée sur leurs ailes pour les approcher facilement…à condition de les trouver!libellules00003J’avais beau avoir repéré les lieux, j’ai eu de grandes peines à en retrouver quelques unes pour leur tirer le portrait!libellules00002Après avoir douté, j’ai finalement pu faire des photos avec 4-5 libellules différentes.libellules00008Les ambiances changent rapidement le matin, comme on peut le voir sur ces différentes photos.libellules00009libellules00007Pour finir, des photos un peu semblables, mais j’aimais beaucoup les attitudes de celle-ci qui fait sa toilette:libellules00004libellules00005libellules00006Bonne semaine à tous!

Ce soir, c’est soirée libellules!

Les libellules ont la joyeuse idée de se regrouper et de chercher un perchoir pour la nuit. Pour peu qu’on ait réussi à les trouver, c’est un vrai plaisir de les suivre dans leur ballet.

Les photos suivantes ont été prises lors d’une même soirée, avant et après le coucher du soleil.libellule00001libellule00004libellule00003libellule00002libellule00005libellule00006Et après le coucher du soleil, une petite gourmande (si vous regardez bien)libellule00008libellule00007Bonne soirée à tous et belle chasse aux libellules!

QUEL SUJET EN MACRO POUR LE MOIS DE JUILLET?

Et voilà, on est en plein cœur de l’été! Les papillons, les insectes butineurs, les libellules, tout le monde sort de sa cachette!

Du coup, les sujets se multiplient, même si ils ressemblent à ceux du mois dernier 🙂

Les papillons: l’Argus

macro00002Ce petit papillon bleu aussi appelé azuré ou cuivré est la star de l’été! J’adore la façon dont sa couleur contraste avec la végétation jaunie par la chaleur. Il se pose souvent avec ses ailes déployées pour profiter des rayons du soleil nous laissant ainsi admirer sa belle couleur bleutée!

Les libellules: Le symptérium à nervures rouges

macro00001Il s’agit d’une libellule migratrice…présente tout au long de l’année dans le sud de l’Europe, elle migre vers le Nord à partir de la mi-Mai. Dans la prairie où je vais faire des photos, il y’en a des dizaines à l’approche du coucher du soleil cherchant un perchoir pour la nuit.

La mante religieuse:

macro00005Très connue pour ses habitudes alimentaires, la mante est un insecte très photogénique (en tout cas à mon avis) avec sa magnifique couleur verte, ses deux grands yeux, et ses superbes poses avec ses pattes antérieures positionnées comme pour prier 🙂

On la trouve assez tard dans la saison, mais c’est maintenant qu’on l’observe le plus facilement!

La cigale:

macro00003Quel meilleur symbole pour l’été que la cigale! On l’entend plus souvent qu’on ne la voie, sans doute à cause de son camouflage particulièrement efficace!

L’Azurite:

macro00004Encore appelée oursin bleu (on se demande pourquoi), cette plante est très présente pendant l’été dans les prairies sèches. Sa forme et sa couleur (complémentaire avec le jaune prédominant en cette saison) en font un très beau sujet pour la macro…on dirait un feu d’artific miniature!

Le bouillon blanc:

macro00006Vous avez déjà dû voir cette grande tige sur les bords de route exposés au soleil.

Pour le coup, sa forme en fait un sujet pas évident à prendre en photo. En tisane, elle est utilisée contre les troubles des bronches…après l’avoir photographiée bien sûr!

Allez, c’est tout pour ce mois même si les sujets sont plus nombreux que ce petit exposé…bonne macro!

Comment photographier une libellule en vol?

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà essayé à cet exercice, mais avec ces as de la voltige que sont les libellules, capables de voler à plus de 90 km/h et qui s’enfuient dès qu’on les approche, on s’arrache souvent les cheveux!

Même si mon expérience en la matière est limitée, je peux déjà vous donner 2-3 conseils qui vous permettront de garder votre crâne un minimum garni! (2 photos réussies dans cet article :))

en_vol00006

« Les libellules reviennent souvent se poser sur le même support »

Une fois que vous avez repéré le support en question, placez vous à proximité et soyez patients, la libellule a de grande chances de revenir si elle s’est envolée à votre approche…c’est à ce moment qu’il faut shooter.

« Profitez des conditions climatiques: le vent, c’est bien »

Pour une fois, profitez de sortir lorsqu’il y’a du vent, les libellules vont regagner leur support le plus rapidement possible plutôt que de rester longtemps en vol et de quitter la zone dans laquelle vous êtes.

« Mise au point manuelle ! »

Et oui, l’autofocus de l’appareil risque d’avoir beaucoup de mal à se fixer sur un insecte aussi rapide…mais où faire la mise au point? On ne peut prévoir le vol de la libellule, mais on peut faire la mise au point sur le support précédemment repéré, ou légèrement décalé par rapport à celui ci.

« Autres réglages: la vitesse avant tout, et les rafales ! »

J’ai l’habitude de me mettre en priorité ouverture pour la macro, mais là, mieux vaut fixer une vitesse élevée pour éviter les flous! Si comme moi vous avez un Mode TAv (vitesse et ouverture fixés par l’utilisateur et modification des isos par le boitier pour avoir une exposition correcte), c’est encore mieux, et sinon, tout en manuel!

Pour info, j’ai utilisé une vitesse entre 1/500s et 1/1000s.

Enfin, pour avoir le plus de chances de réussir LA photo nette, déclencher en rafale est quasi obligatoire!

en_vol00007

Avec tout ces conseils, vous aurez peut être une bonne photo sur 15-20 déclenchements, ce qui est un super ratio avec les libellules!!!!

Je vous mets également les ratées, je les trouve sympa quand même 🙂 et puis ça permet de comprendre les erreurs:

La catégorie « trop tard »: la libellule est à peu prêt nette, mais ses pattes touchent déjà le support:

en_vol00002en_vol00004

La catégorie « pas dans le plan de netteté »: Libellule dans le cadre, mais pas au bon endroit par rapport à la mise au point

en_vol00003en_vol00001

Et vous, avez vous déjà tenté l’exercice? Avez vous des astuces à partager??

Libellules du soir…

C’est toujours un plaisir de revoir les odonates! Même si elles sont compliquées à prendre en photo du fait de leur vitesse!

Normalement, j’attends d’avoir plus de photos pour faire un article, mais là, je suis assez content de chacune d’entre elles et elles reflètent bien l’atmosphère particulière de cette soirée d’été, que je ne retrouverais peut être pas une autre fois!libellule00002libellule00003libellule00001libellule00005libellule00004

Comme vous l’avez vu, différents types de libellules et même une demoiselle…l’important pour moi ici n’était pas l’identification mais l’atmosphère de l’image

Bonne semaine à tous!